Affinez sélection avec mots-clefs

Mes 10 dernières visites

Je souhaite suivre Adeline .... m'inscrire à la newsletter.
Rechercher des lieux par catégories, mots, rue, ou par mots clés. Coups de coeur.

Newsletter chercher mots clés coups de coeur.

Galeria Beltrao Coelho

Rua Sarmento Beires 3A - 1900-221 Lisbonne
Jusqu au 8 juin, la galerie Beltrao Coelho nous invite à l exposition collective, Liens, avec la famille Oliveira. João Oliveira (1988) présente ses sculptures fil, Maria Marante (1956), sa bijouterie artisanale et ses pein... en savoir plus

C est la vie

Rua Almirante Reis 79E - 1150-116 Lisbonne
Cadeaux - Décoration d intérieur- Artisanat - Création : prix doux. Boutique ouverte du lundi au samedi de 10h à 14h et de 14h30 à 19h. Métro : Anjos (ligne verte). ADELINE RENCONTRE CHRISTINA A LISBONNE. Traduction dela ... en savoir plus

Panteao Nacional - Igreja de Santa Engracia

Campo de Santa Clara - 1100-471 Lisbonne
Très bel édifice et quartier à visiter offrant un magnifique panorama sur le Tage et Lisbonne. De nombreuses maquettes présentent les moindres détails ainsi qu une vidéo pour rappeler les 400 années de travaux et de modi... en savoir plus

Oceanario de Lisboa

Esplanada Dom Carlos I - 1990-005 Lisbonne
Rendez-vous au Parc des Nations et découvrez le double aquarium géant qui permet la présentation de multiples espèces marines. L un central et l autre à l extérieur (avec des eaux de températures différentes), nous sill... en savoir plus

El Bulo Social Club by Chakall

Praça David Leandro da Silva 9A - 1950-242 Lisbonne
Oh que j aime cet endroit ! Accueil, tables, canapés, musique, ambiance... J ai mis du temps à venir dans ce quartier de Marvila, notamment pour découvrir les expositions Undegrounds Gallery et l entrepôt Cantinho do Vinta... en savoir plus

Galeria Bessa Pereira - Art contemporain

Rua Sao Bento 426 - 1200-801 Lisbonne
A partir du 20 février, la Galerie Bessa Pereira vous invite à découvrir sa première exposition Design 2018. Galerie ouverte du mardi au samedi de 14h30 à 19h. ADELINE RENCONTRE CARLOS DE LA GALERIA BESSA PEREIRA via la v... en savoir plus

Chocolates Denegro

Rua Sao Bento 333 - 1200-817 Lisbonne
Exquis Chocolats & Macarons. Les chocolats Denegro sont appelés bombons au Portugal grâce à leur fabrication traditionnelle en moule (2/3 jours). Boutique Atelier ouvert du lundi au vendredi de 10h30 à 19h30. Métro : Rato ... en savoir plus

Atelier Annette

Rua da Rosa 291 - 1200-385 Lisbonne
Charmant atelier de la créatrice Annette Strootmann dans le quartier de Principe Real. Chaque article est réalisé à la main. Les prix sont incroyablement doux : Comptez entre 90 et 150 euros pour des robes en matière natur... en savoir plus

Museu Nacional dos Coches

Av. da Índia 136 1300-004 Lisbonne
Agenda des activités de mars 2018 via la vidéo ci-contre. Collection de carrosses unique au monde. Nouvelle exposition (30 novembre 2017 - 3 juin 2018) - Le départ de la famille royale pour le Brésil - de Nicolas Delerive. ... en savoir plus

Casa-Museu Medeiros e Almeida

Rua Rosa Araujo 41 - 1250-096 Lisbonne
Fantastique ! A quelques enjambées de l avenida Liberdade, vous allez découvrir une à une les pièces de la maison de Antonio Medeiros e Almeida. Transformée par ses soins en fondation en 1972, la visite est à couper le so... en savoir plus

ZOO Jardim Zoologico

Praça Marechal Humberto Delgado - 1549-004 Lisbonne
Le Centre Pédagogique du Zoo organise l atelier - Biodiversité - Eduquer pour Préserver - les 16, 17 et 18 février, destiné aux étudiants et aux professionnels dans les domaines de la Biologie, de l Environnement, de l Ed... en savoir plus

Paladarium

Largo Chao do Loureiro 2/4 - 1100-340 Lisbonne
Cuisine méditerranéenne. Petite équipe qui travaille essentiellement les ingrédients des petits producteurs de la région de Lisbonne : deux qualités rares dans ce quartier Baixa ! Niché au calme, à côté de l ascenceu... en savoir plus

Sete Colinas

Avenida Almirante Reis 67 - 1150-152 Lisbonne
Très bel hôtel 2 étoiles proche du coeur de la ville, du quartier Baixa. Situé à la sortie du métro Anjos c est à dire en lien direct avec l aéroport (maximum 1/2h). Les chambres à l arrière possèdent de beaux balcon... en savoir plus

Formas de Pedra

Av. da Libertade 61 - 2715-311 Pero Pinheiro
Marbre Carrière & Design : Combien de chance pouvais-je avoir de rencontrer une architecte, designer d objets... de structures en marbre ayant participé au Casa Décor Madrid 2016 ? Objectivement peu ! La rencontre est encore... en savoir plus

TartAna

Rua Ferreira Borges 149C - 1350-135 Lisbonne
Je marchais Rua Ferreira Borges dans la quartier de Campo de Ourique lorsqu un charmant espace a surgi de nul part ! Puis, les tartes maison sont apparues, le jus frais de pastèque... Ouh la la que ça sent bon, que c est rafr... en savoir plus

Lisboa Story Centre

Praça do Comércio 78 - 1100-148 Lisbonne
A faire impérativement : 1h ! Des anglais enthousiasmés comme moi par la visite de la Casa-Museu Méderios e Almedia (à découvrir aussi) m ont dit : Allez à Lisboa Story Centre ! Ce charmant couple avait totalement raison.... en savoir plus

du au 9 - /page

Museu de Arte Popular - Escher Lisboa

Avenida Brasilia 1400-038 Lisbonne 2018-05-22 06:58:30
Epoustouflante exposition : l oeuvre de l artiste graphique Néerla... en detail

Edge Arts Arte Contemporanea

Espaço Amoreiras - Centro Empresarial - Rua Dom Joao V nº 24 - 1250-091 Lisbonne 2018-05-18 09:35:08
Jusqu au 31 mai, Edge Arts nous invite à découvrir la peinture, L... en detail

Travessa da Ermida

Travessa do Marta Pinto 21 - 1300-469 Lisbonne 2018-05-15 09:48:48
Samedi 19 mai à 18h, jusqu au 31 août, Travessa da Ermida nous in... en detail

Caroline Pages Gallery

1° Dto. Rua Tenente Ferreira Durao 12 - 1350-094 Lisbonne 2018-05-15 08:52:29
Jusqu au 9 juin, Caroline Pagès nous invite à découvrir l exposi... en detail

Galeria Beltrao Coelho

Rua Sarmento Beires 3A - 1900-221 Lisbonne 2018-05-15 08:07:58
Jusqu au 8 juin, la galerie Beltrao Coelho nous invite à l exposit... en detail

Zaratan Art Comtemporain

Rua Sao Bento 432 - 1250-096 Lisbonne 2018-05-14 08:58:30
Jeudi 17 mai à 19h, jusqu au 16 juin, Zaratan nous invite au vern... en detail

3 m 1 Arte Contemporanea

Largo Hintze Ribeiro 2E - 1250-096 Lisbonne 2018-05-11 12:03:41
Jusqu au 23 juin, la galerie 3 + 1 Arte Contemporanea nous invite Ã... en detail

Underdogs Gallery

Rua Fernando Palha 56 - 1950-087 Lisbonne 2018-05-10 08:48:59
Lundi 14 mai à 19h, jusqu au 16 juin, Underdogs Gallery nous invit... en detail

Galeria Madragoa

Rua Do Machadinho 45 - 1200-109 Lisbonne 2018-05-09 09:54:25
MADRAGOA a le plaisir de présenter jusqu au 21 juillet, Tomber dan... en detail

Cristina Siopa Lda

Rua Tomas Ribeiro 54B - 1069 Lisbonne 2018-05-07 10:09:21
Jouets, mobilier, matériel artistique Waldorf : Paradis de la fami... en detail


revenir aux résultats de recherche

Date de création : - ID_Inscrit : IP du proposant : Date de validation (ne rien écrire) :

Cristina Siopa Lda

Jouets, mobilier, matériel artistique Waldorf : Paradis de la famille et du développement de l enfant. Je référence ce lieu, Luxe, car un tel choix et accompagnement consacrés à l éveil de l enfant est devenu rare. Rare en Occident, dévoré par l ére numérique, et toute l aliénation contre développement pour l enfant que cela comporte !!

Boutique située proche du Jardin Edouard VII, ouverte du lundi au vendredi de 10h à 19h. Samedi de 10h à 14h. Métro : Parque (ligne bleue) - Sao Sébastiao (ligne rouge) - Picoas (ligne jaune).

Traduction de la vidéo ci-contre : ADELINE RENCONTRE CRISTINA et FABRICE

AAL : Cristina,Camilla, Fabrice, je vous remercie de m accueillir au paradis de l enfant, de la pédagogie et de son développement. Pouvons-nous remonter aux années 90, date à laquelle vous avez pensé, créé ensemble ce projet. Cristina sur quelle philosophie reposait ce projet ?

C : La philosophie était de donner le meilleur jouet à notre enfant (Camilla) et en conséquence, faire bénéficier de cette expérience aux autres enfants. Je me rappelle avoir été invitée à une fête et une amie m a montré un petit catalogue qu elle avait ramené de Suisse avec un jouet. Ainsi, j ai formulé l envie d avoir un magasin avec des jouets naturels. J ai donné corps à une idée qui s est vraiment concrétisée.

AAL : Fabrice, au fil des années, cette philosophie a du évoluer ?

F : Oui évidemment, c est impossible d être indifférent à ces objets, ces jouets, en bois, naturels, tout ce matériel différent qui a pour mission d éveiller les sens des enfants. On est passé du côté consommateur, d une personne qui recherche des jouets pour son enfant, à quelqu un qui offre un service de qualité aux autres personnes. Donc, c est évident qu il y a eu une amélioration de notre perception, de notre savoir, de notre diligence en relation aux personnes, du service offert, car souvent dans notre magasin, nous faisons des petites consultations. C est très intéressant de savoir : Quel enfant ? Quel âge ? Quelle activité ? Parce que nous avons l habitude de dire à la boutique que tous les jouets ne conviennent pas à tous les enfants.

AAL : C est un travail à la carte.

F : Oui c est intéressant, au fil des années on s est perçu que les enfants étaient très très très différents. Bien-sûr, on le sait scientifiquement, mais la réalité est autre, l importance de regarder l enfant joué en direct : avoir la possibilité en quelques minutes de nous apercevoir quelles sont les différences fondamentales entre chaque enfant : observer ces différences, déceler quels seront les jouets les plus adaptés à son développement. C est une base pour l éducation.

AAL : Cristina en quoi consiste votre métier ?

C : Je dirais que notre métier est avant tout un métier de communication. Cette communication nous permet d atteindre certains niveaux de complicité avec les adultes où des questions surgissent sur le regard de l enfant et ses problèmes. Alors avec cette ouverture relationnel que nous rencontrons le plus souvent, nous pouvons approfondir le c?ur du sujet, et de cette manière aborder le sujet du développement sain de l enfant, son intérêt propre.

AAL : Fabrice, quels sont les clients de votre magasin ?

F : Tout d abord les enfants. C est notre priorité, mais il faut enthousiasmer les adules afin que notre service puisse arriver aux destinataires qui sont les enfants. Donc, on a plusieurs types d adulte : - Le particulier, comme a dit Cristina qui recherche des jouets et avec qui nous avons l opportunité de débattre sur le thème de l enfance, ce qui est très intéressant. - Mais aussi on a le côté pédagogique c est à dire les écoles. Avec les écoles, nous faisons un autre travail, nous nous adressons à des professionnels, où souvent il y a déjà des orientations pédagogiques bien claires. Nous complétons avec notre savoir au niveau meubles, au niveau du matériel pédagogique et nous essayons de répondre à des besoins très précis qui nous sont chers c est à dire l ergonomie du mobilier, les matériaux naturels afin que les enfants puissent avoir un développement plus sain avec une contre-partie plus intéressante que le plastique : le bois, la cire d abeille ; côté tissu, la soie, le coton c est à dire l enfant est éduqué avec ce qui l entoure et non pas avec quelque chose que l on fabrique ! Pour nous c est très très important notamment quand on travaille dans le monde de la première enfance. On ne doit pas utiliser le mensonge dans l éducation c est à dire qu avec les objets fabriqués, la provenance ne peut pas être perçus par les enfants de 3 ans. Alors que si on se promène dans un petit bois, il y a un arbre, des branches, les enfants sont tout de suite attirés? Le bois donne naturellement envie de jouer, de grimper? et ça ?est une partie de notre travail.

C : ça stimule l imagination de l enfant.

AAL : ça stimule l imagination de l enfant et puis surtout, ça oriente terriblement la perception de la vie future, expliquer que la vie est dynamique et vivante est différent que d être simple consommateur de plastiques?

AAL : Et quand un enfant rentre dans le magasin comment cela se passe t-il ?

F : Oh il y a plusieurs expériences très très différentes, vous avez - l enfant avion - qui passe la porte et porte un intérêt à tout ce qu il voit. Ces mains galopent sur les étagères. Il a une nécessité de toucher les jouets, mais à l opposé vous avez d autres enfants - qui restent dans les jupes de leurs mères -, ils regardent très surpris, mais ne font pas le pas d aller à la rencontre du jouet. Ils attendent que leurs parents leurs donnent l autorisation. Souvent ce sont des enfants plus introvertis au contraire de l extraverti. Ces derniers ont besoin de cette activité, ils sont très - extérieurs -, ils doivent conquérir l extérieur, lorsque d autres sont très introvertis, tournés vers l intérieur. Ils emmènent toutes ces images dans leurs intérieurs, mais vivent la même intensité, très intensément, ce qui est marrant !

AAL : Vous arrivez à déceler par le regard ?

F : On a une certaine habitude, Cristina et moi avons suivi des formations dans le passé. Nous sommes des adeptes de la pédagogie Waldorf, une pédagogie qui oriente sur l observation. Donc, nous avons une observation perspicace, en profondeur. On observe aussi la relation entre le parent et l enfant. Savoir si on a un - petit tyran - à la maison ou s il y a une relation saine entre l adulte et l enfant. Tout cela peut nous donner des pistes sur les activités, les jouets les plus intéressants, mieux adaptés à un enfant.

AAL : Les 10 dernières années voire les 20 dernières ont métamorphosées votre métier, comment avez-vous réussi à résister lorsque tant d autres ont disparus ?

F : C?est une histoire biographique en fait. Nous tous, individuellement comme personne mais aussi comme petite entreprise, nous avons une biographie, un processus de développement, et nous passons tous par des crises, c est inévitable. Que la crise soit installée à l extérieur comme on l a vu en 2008/2010, une crise internationale, mondiale ; ou alors simplement parce que la crise provient d une nécessité de croissance, de l individu ou de la petite entreprise, ce sera la même chose. Donc, on a plusieurs types d impacts : l impact extérieur et l impact intérieur. Au niveau des impacts intérieurs, je pense qu ici on est conscient de ce travail, où nous devons grandir avec le projet, où nous devons toujours apporter une - nouvelle alimentation -, un travail journalier, une recherche continuelle qu il faut chaque fois plus en harmonie avec son temps, savoir aujourd hui ce que les enfants ont besoin. On est confronté à des situations régulières, par exemple, des enfants qui utilisent l ordinateur, la tablette, tous type d écrans, et en relation à cela il a fallu s adapter, sans perdre le fil de nos idées. Il a fallu que l on reconstruise notre discours pour répondre aux nécessités des personnes qui viennent nous consulter. Mais aussi répondre aux problèmes occasionnés à l utilisation intensive de toutes ces machines qui sont entrées sans contrôle dans le monde de l enfance. Un autre côté qu il a fallu considérer, c est l?irruption ces 15 dernières années de l Internet. Il fallait à tout prix, en marge, développer la commercialisation par la vente en ligne. Effort et investissements que nous avons réalisés. Aujourd hui, nos services, philosophie et boutique sont consultables - online - et composent au moins 60% de notre activité.

AAL : Pour résumer vous avez gardé votre philosophie et vous vous êtes adaptés.

F : Adaptés sans vendre cette philosophie.

AAL : Fabrice, bientôt votre 27ème anniversaire, quelles expériences retiendraient-vous ?

F. Je voudrais revenir sur le moment dramatique de la crise, car l expérience que je retiens dérive de cet événement. Evidemment ici au magasin nous ne vendons pas des produits de première nécessité, à priori, ou non identifiés en tant que tels ! Ce que nous vendons, ce sont des jouets, du matériel artistique des poupées, des maisons de poupé? tout un lot d objets pour les enfants, à priori des objets de seconde nécessité, mais ce que nous avons observé en relation à la crise, c est que depuis, les clients ont fuit le consumérisme notamment face à la profusion des écrans. Les gens ont de plus en plus besoin d activités pour les enfants, car les activités manuelles sont devenues pauvres voire ont disparues. On joue seulement avec deux pouces, deux doigts, ce qui aide peu au quotidien. Donc, les personnes nous demandent ce que nous avons afin que les enfants réapprennent à se servir de leurs 10 doigts. Et en se servant de leurs 10 doigts, recommencer à penser sur la chose avec laquelle il joue, associer la partie pratique à la pensée, s interroger sur la direction à prendre, comment faire la chose, la fabriquer, la dessiner, la monter? Donc, ces derniers temps, on vit ce côté positif de la crise, la recherche des matériaux d art afin que les enfants redécouvrent la peinture, le dessin, le modelage, l aquarelle? et les jeux de construction pour réapprendre à clouer, mettre des écrous, des tas de choses qui font qu on cultive la mobilité des mains et de l esprit, car les écrans limitent beaucoup ces activités.

AAL : Cristina, comment voyez-vous l avenir car nous avons parlé de beaucoup de choses très intéressantes ?

C : Je vois toujours les choses très positivement. Aussi pour notre magasin car nous n avons pas prêcher dans le désert ! Tout ce que nous avons fait jusqu à aujourd hui c est un résultat bien palpable. Des gens nous recherchent, viennent à notre rencontre, pas seulement pour faire des achats mais aussi pour avoir des conseils ou plutôt des opinions. Nous constatons que les parents font un retour vers le naturel pour leurs enfants.

AAL : Il y a un retour à l authenticité ?

C : Il y a un retour vers le qualitatif, les gens ont pris conscience de beaucoup de choses qui n étaient pas très bien. C est un retour associé à la raison.

AAL : Cette rencontre touche à sa fin, inversons les rôles, Cristina auriez-vous une question à me poser ?

C : Oui qu est-ce vous pensez de notre ville ?

AAL : Je la trouve merveilleuse, pour une raison essentielle, la présence de nombreuses boutiques comme la vôtre, qui ont une âme, une éthique, un savoir faire qui malheureusement ont quitté la majorité des villes européennes. On peut dire que la chance de Lisbonne a été d être restée en marge des feux des entreprises du GAFA (Google, Apple, Facebok et Amazon) et ses poursuivantes. C est une sacrée force lorsque les personnes, le tourisme est en quête d authenticité. Cependant depuis 5 ans, la vie lisboète s accélère souvent pour le meilleur. Une seule chose m inquiète, nombreux propriétaires du centre ville, vendent leurs immeubles pour bénéficier de cette bulle immobilière, et donc ne renouvelle plus les bails aux risques que le c?ur de Lisbonne se vide de cette force actuelle !

Peut-on faire autrement ? Ah ! Je voudrais partager une idée que l on m a communiquée c est à dire que les immeubles du centre ville vendus devraient avoir pour obligation de préserver une surface disponible pour un espace artisanal indépendant. L intérêt serait double, garder la création, l artisanat au c?ur de lae ville, mais aussi élever encore la qualité de l artisanat car une sélection aurait forcément lieu?

C : Une très bonne idée.

AAL : Je pense car le Portugal c est vraiment la création, et garder en centre ville des échoppes artisanales me semble tomber sous le sens ! Merci pour cette rencontre et à bientôt !

Si vous souhaitez suivre les prochaines rencontres ou autre surprises, aimez la page Facebook Adeline A Lisbonne.

 

Type de Lieu :

Luxe  

Langues parlées :

Anglais,Francais,Portugais,Espagnol  

Notoriété :

Monde  

Date de visite / fin :

le 07/05/2018  

Adresse :

Rua Tomas Ribeiro 54B -  

1069 Lisbonne Portugal  

Adresse internet (url) :
Nom du contact :

Accueil  

Email et tel du contact :

info@cristinasiopa.pt - (+351) 21 358 0704